Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2018

Henri Poincaré l'anarchiste ?

Avec l'ami Tournesol, il nous arrive de parler de tout et n'importe quoi. Il ne s'intéresse pas seulement à la science mais tout l'intéresse. Donc pas étonnant que la conversation ait tourné sur les grandes familles.

Par exemple nous avons parlé des Poincaré. Il a affirmé que seul Henri était vraiment brillant. Ce n'était pas le cas de son cousin Raymond.

- Il a pourtant fait une carrière politique remarquable. Il a terminé Président de la République.

- Dans le royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Ce n’est pas un grand nom de l’Histoire.

Et de partir sur des éloges d’Henri

- Mais c'était surtout un homme du monde qui a bien fait son chemin dans la bonne société

- Ce n'est pas une raison pour le remettre en cause. Il était génial. C’est lui qui a jeté les bases de la relativité. Il a offert un tremplin à Einstein. Il avait des idées saines dans tous les domaines. Je suis sûr qu’il se serait bien entendu avec Proudhon !

- Là, tu y vas un peu fort !

- Pas du tout ; écoute ce qu'il a dit dans un discours le 26 juin 1912, quelques semaines avant sa mort1

« Certes la haine est aussi une force très puissante, mais nous ne pouvons pas nous en servir, parce qu'elle rapetisse, qu'elle est comme une lorgnette dans laquelle on ne peut regarder que par le gros bout. [...] et ce n'est pas elle qui fait les vrais héros. Je ne sais si, au-delà de certaines frontières, on croit trouver avantage à faire du patriotisme avec de la haine ; mais cela est contraire aux instinct de notre race et à cette tradition […] Rapprochons-nous donc, apprenons à nous connaître et par là, à nous estimer, pour poursuivre l'idéal commun. Gardons-nous d'imposer à tous des moyens uniformes, cela est irréalisable, et d'ailleurs cela n'est pas à désirer : l'uniformité c'est la mort, parce que c'est la porte close à tout progrès ; et puis toute contrainte est stérile et odieuse.»


No comment

 

Pierre Otchick

1Cité dans L’invention de la Topologie Henri Poincaré, éd RBA, 2018 , p 166.

Écrire un commentaire